lundi 02 avril

Home > Articles > Zooms > La renaissance de Constant Rijkenberg
 

La renaissance de Constant Rijkenberg


Zooms
Par David Poulenard   
Samedi, 22 Janvier 2011 17:17
 Partagez
 
Constant Rijkenberg s’était révélé en gagnant de manière spectaculaire l’EPT de San Remo 2009. La polémique qui avait suivi sa victoire avait contribué ensuite à accroître sa renommée, malheureusement pour lui -et pour le poker en général- de façon négative. La rumeur avait circulé à grande vitesse, accusant le jeune homme d’avoir survendu des parts. Ses détracteurs justifiant son agressivité et son audace par une volonté d’être éliminé au plus vite. Il faut avouer qu'il y avait de quoi être interloqué par le jeu et l'attitude de ce nouveau venu : ses prises de risque insensées auraient fait passer Viktor Blom pour un joueur tight et son comportement totalement détaché -il gardait le même sourire figé qu'il perde ou gagne un pot énorme- avaient de quoi surprendre...

 

rijkenberg
Deux as pour une victoire à San Remo en 2009


Personne ne savait si nous assistions à la naissance d'un génie ou au baroud d'honneur d'un excentrique condamné à disparaître. Après sa victoire et un duel homerique avec Dragan Galic, récompensée par un chèque de 1,5 millions d'euros, le jeune homme allait ensuite rapidement disparaître laissant une vilaine rumeur remplir l'espace vide. En quelques semaines, un bruit s'est répandu dans le monde du poker. Rijkenberg aurait vendu un pourcentage de sa main supérieur à 100%. Une pratique rare sur le circuit, parfois utilisée par quelques vieilles gloires désargentées pour récupérer à bon compte quelques dollars, qui n'a d'intérêt évidemment que si le joueur malhonnête saute avant l'argent.

Les allégations les plus folles ont donc circulé, chacun y allant de sa version des faits. Certains justifiant les moves hallucinants de Rijkenberg par la volonté d'être éliminé, d'autres pretextant que si on ne le voyait plus c'est qu'il se cachait ou était complétement broke. Bref la grande majorité des suiveurs donnait une forme de crédit à la suspicion naissante. Il faut bien l'avouer chez Madeinpoker nous étions partagés. La ficelle semblait grosse, il est si facile de perdre rapidement ses jetons en abandonnant des coups avant leur terme et si difficile de gagner un tournoi même en le désirant ardemment, que nous avions du mal à croire ces insinuations. D'un autre côté, ne plus voir Rijkenberg, excepté aux EPT de Monaco et Barcelone, et son tournoi incroyable contribuaient à laisser le doute s'insinuer.

 

constant_rijkenberg
Lyon 2011, le style a changé

Dans l'incertitude totale, nous avions décidé de faire notre travail d'information et de relayer la rumeur sans émettre de commentaires et sans donner d'avis personnel. La vie a repris son cours, les tournois se sont enchainés, les informations accumulées et tout le monde a oublié Constant Rijkenberg...

Sa réapparition lors du premier supersat de la saison IV du PPT a été une surprise. Que venait faire un Néerlandais, disparu du circuit de puis plus de 18 mois et vainqueur d'un EPT, sur un satellite à Lyon, qui plus est sous les couleurs de Partouche ? Il s'avère que le jeune homme parle correctement le français et qu'une rencontre avec Jean-Jacques Ichai, le responsable poker du groupe Partouche, a été le déclencheur. Séduit par la personnalité de Constant Rijkenberg, Ichai l'a invité à disputer le supersat et un partenariat plus ambitieux est actuellement à l'étude.

 

bulle
Complicité réelle avec Jean-Jacques Ichai !


La présence du vainqueur de San Remo a Lyon nous a permis d'avoir une longue et intéressante conversation. Il s'avère que l'homme est brillant, cultivé et surtout d'une sérénité qui semble à l'opposé de son style de jeu, que l'on qualifiera de maniaque. Il a répondu point par point à nos questions avec une grande franchise, sans éluder les aspects les plus délicats de l'exercice.

Concernant la suspicion l'accusant d'avoir vendu plus de 100% de ses parts, il s'avère que c'est totalement infondé. "j'avais en effet vendu un pourcentage à plusieurs personnes pour pouvoir jouer le tournoi. Une fois le tournoi gagné, j'ai du prendre en compte la législation fiscale des Pays-Bas qui impose les joueurs de poker à hauteur soit de 29% soit de 52%. Comme en France, le poker y est considéré comme un jeu de hasard et taxé à 29% mais vu l'importance de la somme et le fait que je sois professionel j'ignorais si le fisc n'allait pas me taxer au maximum. J'ai demandé à PokerStars (l'organisateur) son aide. ils m'ont assuré que je pouvais compter sur eux et j'ai attendu. En vain. J'ai ensuite contacté chacun de mes "backers" pour leur expliquer la situation. Ils ont très bien compris et accepté que je ne leur verse que la partie de la somme correspondant à l'hypothèse la plus pessimiste, celle à 52%". J'ai ensuite contacté des avocats spécialisés pour solutionner le problème avec le fisc. Rien ne s'est passé. C'est alors que les premières rumeurs ont commencé à circuler aux Pays Bas, provenant de gens n'ayant rien à voir avec tout ça. J'ai tenté de réagir sur des forums spécialisés, mais rien à faire, j'étais attaqué de toute part. J'ai fini par préférer laisser les gens parler, ça ne sert à rien de dépenser de l'énergie pour rien...". Avant de conclure : "la polémique a continué alors que mes stackers avaient été réglé depuis longtemps..."

Une version des faits qui s'avère totalement différente des rumeurs qui ont circulé à l'époque, qui a depuis été confirmée par plusieurs personnes bien informées.

 

calonnec_rijkenberg
Toujours des tonnes de jetons et une belle complicité aussi avec Franck Calonnec


Outre un certain dégoût du milieu du poker, plus précisement de ses détracteurs aux Pays-Bas, Constant Rijkenberg a tenu à poursuivre ses études (il est actuellement en deuxième année Business et envisage de continuer ses études à Paris l'année prochaine, ndlr). Malgré son succès à San Remo et des gains conséquents, dont il lui reste une partie substantielle après avoir remboursé ses associés, Constant Rijkenberg affirme : "Le plus important pour moi ce sont mes études. Même si nous sommes en train d'élaborer un partenariat avec Partouche et que je vais donc rejouer de nombreux tournois, je continuerai à mener les deux de front. Il est important de garder la valeur des choses et notamment de l'argent. Le poker est un monde "fictionnel", on ne voit que les bons résultats à la télé, mais je vois beaucoup de joueurs perdre leur bankroll après un bon résultat. Des tas de joueurs participent à des tournois coûtant plusieurs milliers d'euros alors que de nombreuses personnes n'ont rien et ont des difficultés à joindre les deux bouts. Quand on perd ou gagne mille euros en quelques minutes en cash game, on oublie vite que de nombreuses personnes doivent vivre avec mille euros par mois...".

Un discours rare dans l'univers du poker ! Même si de nombreux joueurs en sont conscients, il n'est pas habituel que ce genre de discussion intervienne spontanément et surtout il est encore plus rare qu'elle conditionne réellement les choix de vie de ceux-ci. Il semblerait donc que l'on aura la joie de voir occasionnellement Constant Rijkenberg sur le circuit, pour le plus grand cauchemar des joueurs installés à sa table qui vont devoir subir son incroyable agressivité. Le secret de celle-ci est peut-être simplement une histoire de passion.

Comme le dit simplement le joueur néerlandais : "j'aime le poker énormément ! C'est plus une passion qu'un job. Je compte faire d'autres performances sous les couleurs de Partouche..."



Les commentaires sont strictement réservés aux membres enregistrés sur le site.
 
Prêts, stacking et dettes : Phil Galfond met en garde la jeune génération online 
Le top 10 des joueurs de poker français les plus sexy ! 
Tournois de poker : le programme de janvier 
Dix succès marquants de 2011 
Dix événements clés de l'année 2011 
Bilan 2011 : les classements 
Tournois de poker : le programme de décembre 
Tournois de poker : le programme de novembre 
Superstitieux ? Moi jamais, ça porte malheur ! 
Tournois de poker : le programme d'octobre 
Dix "people" jouant au poker 
Full Tilt : à dix jours de la fin ? 
Dix événements qui ont écrit la légende du poker 
WSOP : la surprise de l'affluence ! 
10 performances Françaises aux WSOP de Las Vegas 

Retrouvez en exclusivité sur MIP les patates du poker avec Martin Vidberg :

planche numéro 1
planche numéro 2
un jeu de stratégie
le monopole des jeux
l'entrée d'un casino
poker en ligne & casinos
la future régulation
l'économie par le poker
la lutte contre l'addiction


Les portraits
La stratégie


Le blog de Fabrice Soulier
Tutoriaux vidéos
Interviews vidéos exclusives
Critiques de livres de poker
Inscrivez-vous à la newsletter


 
Chilipoker DSO saison 2