Rejoignez la communauté www.MadeInPoker.com !
Enregistrez-vous pour participer au forum, réagir aux articles et recevoir gratuitement notre newsletter.




» Mot de passe oublié ?
» Identifiant oublié ?


vendredi 24 avril
Home > Articles > Zooms > Le monde du poker succombera-t-il à la "twittermania" ?
 

Le monde du poker succombera-t-il à la "twittermania" ?

Zooms
Par Cyril Fievet   
Mardi, 21 Avril 2009 11:20


Le moins que l'on puisse dire de Twitter est qu'il s'agit d'un phénomène avéré sur la Toile mondiale. On peut même arguer que ce service, créé en 2006, est l'une des plus belles réussites récentes sur Internet. Twitter est désormais le 3e plus gros réseau communautaire au monde, derrière Facebook et MySpace. Selon Quantcast, le site accueillerait chaque mois 15 millions d'américains, totalisant 80 millions de visites, le tout avec une croissance insolente de plus de 130 % par mois...

Le pari initial était pourtant audacieux : lancer un service de blogs réduit à sa plus simple expression, basé sur des "tweets", des billets non illustrés limités à 140 caractères chacun.

Tout internaute peut ainsi créer - gratuitement et en quelques clics - son compte Twitter. Complémentaire du blog et de l'email, Twitter se veut un moyen simple et efficace d'informer sa famille et ses amis de ce qu'on fait. Voyages, lectures, réflexions, réactions à chaud... les mille et une petites choses de la vie quotidienne, qui ne justifient pas un billet de blog et encore moins un mail, trouvent leur place dans ces tweets - "gazouillis" en français - faciles à lire et à suivre.

Chaque abonné Twitter n'a qu'à cliquer sur le bouton "follow" d'un autre membre pour consulter automatiquement ses tweets, au fur et à mesure où ils apparaissent . Un bon indicateur de la popularité d'un utilisateur, le nombre actualisé de "followers" s'affichant en permanence sur la page. L'occasion aussi, pour certains, de conforter leur ego. La semaine dernière, le comédien Ashton Kutcher pariait publiquement, sur CNN, qu'il aurait bientôt plus de followers que la chaîne CNN, et serait même le tout premier à dépasser le million de "suiveurs" sur son compte Twitter (@aplusk). Quelques jours plus tard, pari gagné : Kutcher peut se vanter d'avoir désormais 1 200 000 adeptes (contre "seulement" 1 100 000 pour CNN, @cnnbrk, ou 915 000 pour la page du Président Barack Obama, @BarackObama).


Poker tweets

Appliqué au monde du poker, Twitter offre une vision particulière des joueurs et de leurs états d'âme. On compte plusieurs dizaines de joueurs de poker professionnels parmi les utilisateurs du service et certaines des stars du poker mondial en font même - depuis peu - un usage assidu.

Daniel Negreanu (@RealKidPoker) a ainsi ouvert son compte Twitter fin mars et y a déjà publié 190 tweets, pour le plus grand plaisir de ses 4 200 followers. Idem pour Phil Hellmuth (@phil_hellmuth), qui écrit plusieurs dizaines de tweets chaque semaine. Il y raconte ce qu'il fait au quotidien, liste les gens qu'il rencontre, évoque quelques-une de ses parties de poker, fournit un état d'avancement de son prochain livre... ou raconte ses cuites en détail.

Il y a bien sûr quelques "doutes". Beaucoup pensaient que la page de Doyle Brunson (@TexDolly) était un "fake", sans lien avec le "vrai" Doyle Brunson, mais ce dernier a confirmé sur son blog qu'il allait utiliser ce compte "ouvert pour lui". Avant lui, Annie Duke (@RealAnnieDuke), Howard Lederer (@HowardHLederer), Mark Seif (@markseif), Justin Bonomo (@JustinBonomo), Vanessa Rousso (@VanessaRousso), Evelyn Ng (@evybabee) ou Annette Obrestad (@Annette_15) sont bel et bien tous devenus - récemment - des adeptes de Twitter.

S'ils ont en commun une même passion et une même profession, l'usage diffère selon les joueurs et leur personnalité. Par exemple Annie Duke, Andy Bloch (@andy_bloch) et Liz Lieu (@LizLieu) parlent peu de poker. Leur fil Twitter est davantage un moyen de gloser sur leur vie, en maintenant une forme de proximité avec leurs fans, tout au long de leurs multiples déplacements.

A l'inverse, d'autres utilisent les possibilités offertes par cet outil, centré sur l'instantanéité et la simplicité de mise à jour. Publier un tweet, via le Web ou un téléphone mobile, est aussi simple et rapide qu'envoyer un SMS. Ainsi, tout au long du championnat du World Poker Tour qui se déroule actuellement, Daniel Negreanu chronique son parcours. "Je viens de faire un incroyable call avec hauteur roi", écrivait-il hier. Et, plus tard : "Je joue très bien. Une structure aussi profonde me permet de faire plus que de jouer mon style small ball". Un bon moyen pour les fans de suivre en quasi temps réel l'évolution du joueur - et de son tapis. "J'ai 68 350 jetons à la fin du niveau 3. Je n'ai pas souvent eu la meilleure main à ce niveau", lit-on. Et Negreanu d'évoquer la présence à sa table de Barry Greenstein, autre fan de Twitter (@barrygreenstein), qui chronique également son tournoi via des tweets nourris. "Il va y avoir du bluff par tweets interposés entre lui et moi", plaisante Negreanu. A quelques tables de là, sur le même tournoi, Roy Winston (@RoyWinston) "twitte" lui aussi : "Démarrage difficile pour moi. J'ai perdu trois fois avec A-K, puis brelan contre brelan". Greenstein conclut, à destination de ses 2 000 followers : "C'est la fin du jour 1. La moyenne est à 115k. Mon amie Mimi Tran a 121k et j'ai 122k".

Finalement, malgré les limites imposées par l'outil, ce brouhaha de gazouillis tour à tour inconsistants, drôles, inutiles, ou informatifs finit par forger une image plus précise que celle que l'on connaît habituellement des joueurs, tout en formant un sorte de conversation publique entre joueurs partageant les mêmes affinités. Le compte Twitter de Joe Sebok (@joesebok), joueur pro et PDG de PokerRoad.com, est ainsi un bon exemple d'un fil mêlant à s'y perdre des récits de tournois, des notes très personnelles et des réponses aux questions que lui posent d'autres membres Twitter. Un mélange qui semble plaire, à en juger par les 37 200 followers que compte la page Twitter de Sebok...



Un nouveau canal d'information ?

Si Twitter représente, pour les joueurs, un moyen inédit et immédiat de raconter leur vie et d'informer leurs fans de leurs résultats, il peut également constituer un nouveau vecteur d'information, et de nombreuses entreprises ou médias liés au poker semblent l'avoir compris.

Chip talk, un forum dédié au matériel de poker, utilise ainsi sa page Twitter (@chiptalk) pour fournir des updates réguliers sur les résultats de ses membres lors de divers tournois. Le site de poker Everest Poker fait également un usage extensif de Twitter : la poker room dispose d'une page principale (@Everest_Poker), utilisée comme un fil de news chroniquant l'actualité du site et des joueurs qui s'y qualifent pour les événements live, mais dispose aussi d'un deuxième compte, centré sur le championnat maison, l'Everest European Cup (@EVP_EPEC).

De même, on trouve plusieurs comptes Twitter émanant des World Series of Poker : un fil principal permet de suivre l'actualité du circuit et des tournois WSOP (@WSOPliveupdates), tandis qu'une page dédiée à la WSOP Academy (@wsopacademy) informe des mises à jour ou de la disponibilité de nouvelles vidéos sur le site de coaching. Il en va de même pour le World Poker Tour (@wptliveupdates), sur lequel ont été postés 868 tweets en neuf mois.

Plusieurs poker rooms ou sites de jeu disposent également de leur page Twitter : BetFair (@BetfairNews), Chilipoker (@chilipoker), Full Tilt (@Full_Tilt_Poker), Ultimate Bet (@ultimate_bet)... Et les médias ne sont pas en reste : nos confrères de PokerNews et de PokerListings ont bien sûr leur page Twitter (@pokernews, @_PokerListings_), utilisée en complément du fil RSS de leur site principal pour diffuser des brèves.

 

Des usages à (ré)inventer

Reste à savoir ce qu'il adviendra de tout cela. Certains passionnés se délecteront en lisant les récits cryptiques des mains jouées par Adam Levy (@Roothlus) ou en découvrant la musique qu'écoute Erica Schoenberg (@ejschoenberg) lorsqu'elle joue un championnat WPT. D'autres n'y verront pas grand intérêt, par rapport aux blogs existants ou aux canaux d'information plus traditionnels.

Le fait est, malgré tout, qu'on ressent une certaine jubilation de la part de ces figures du poker mondial découvrant ce nouvel outil. Par bien des aspects, on retrouve avec Twitter un peu de la dynamique provoquée par l'avènement des blogs au début des années 2000 : on s'empare de l'outil avec envie, sans trop savoir quoi en faire, mais en ayant bien l'impression de participer à quelque chose de nouveau, vaste et excitant.

De nombreux usages restent à inventer et beaucoup d'acteurs du monde du poker n'ont évidemment pas encore été saisis par cette twittermania. La France ne compte que pour 4 % du trafic constaté sur Twitter - 10 fois moins que les Etats-Unis. Mais la dynamique générée par Twitter est bien réelle, dans tous les pays.

De nouvelles applications, construites autour de Twitter, voient constamment le jour, et certaines pourraient sans doute présenter de l'intérêt dans le monde du poker. Twitpic permet par exemple de partager des photos en utilisant Twitter. Twitterio (en français) propose d'établir une liste des utilisateurs Twitter les plus "influents". Twittervision sert à visualiser en temps réel sur une carte du monde les tweets, au fur et à mesure de leur publication, tandis que Twits Near Me affiche les tweets publiés à proximité d'un utilisateur donné...

Il est facile d'imaginer des outils combinant toutes ses fonctionnalités pour les restreindre au monde du poker, et constituer ainsi de nouvelles manières de suivre ce qui s'y passe. Comme toujours, ce seront les internautes qui décideront de l'avenir et de le pérennité de ces outils. Mais lorsque deux phénomènes de société, actuels et populaires, se rencontrent et se téléscopent, il en sort souvent quelque chose d'intéressant...


MadeInPoker dispose bien sûr de sa page Twitter !

Commentaires (0)

 Ajouter votre commentaire

security code

 

busy
 
Parier lors des WSOP 
Le poker sur abonnement 
La triche en Live 
Le MadeInPoker Tour 
Se qualifier pour les WSOP 
Jouer sur Internet avec de vraies cartes 
Triche sur Ultimate Bet, le résumé de l'affaire 
L'affiliation 
UIGEA : un grand flou juridique aux Etats-Unis 
Clonie vs. Full Tilt 
Le rakeback 
Vegas n'échappe pas à la crise 
David Benyamine, roman photo d'une victoire 
Poker en ligne, à vos marques, prêts ! 
Poker sur Internet, la valse hésitation gouvernementale 

 
coverage_sanremo_live