dimanche 11 mars

Home > Articles > Zooms > Les enjeux des WSOP 2011
 

Les enjeux des WSOP 2011


Zooms
Par David Poulenard   
Samedi, 28 Mai 2011 19:35
 Partagez

Les pronostics vont bon train alors que le coup d'envoi des WSOP va être donné dans quelques jours. Malheureusement l'intervention de la justice américaine a boulversé les choses en fermant le marché américain, le plus gros pourvoyeur en joueurs de la compétition, et cette année les pronostics ne portent pas sur l'identité de la futur star mais sur l'affluence que connaîtra la grand'messe du poker !

3 000, 4 000, 5 000 pour les plus optimistes, les nombres annoncés varient d'un observateur à l'autre, mais restent invariablement largement en-deçà du nombre de participants enregistré les années précédentes. La dernière crise connue par le monde du poker, résultante de l'application de l'UIGEA, avait engendré une substantielle chute puisque de 8 773 inscrits en 2006 nous étions passés à seulement 6 358 joueurs l'année suivante avant d'enregistrer un progressif retour à la normale conclu par une affluence de 7 319 joueurs l'année dernière.

 

pavillion
Tout est prêt, il ne manque plus que les joueurs...


Mais les données sont différentes, en 2006 l'UIGEA avait, dans les faits, simplement interdit aux opérateurs de remettre directement des packages aux joueurs ayant décroché leur qualification par le biais d'un satellite. Une complication qui avait cependant entrainé une baisse de plus de 2 000 joueurs lors du Main Event 2007 mais n'avait pas réellement touché la fréquentation des autres tournois, certains qualifiés préférant utiliser une partie de l'argent disponible sur leur compte après le versement de la somme équivante au package gagné pour disputer certains events à buy-in plus raisonnable.

Les choses sont fondamentalement différentes cette année, les deux principaux pourvoyeurs de qualifiés, PokerStars et FullTilt, n'exercent plus sur le marché américain et ce sont donc des centaines, peut-être des milliers de participants potentiels qui n'ont pas pu disputer de tournois qualificatifs. A celà s'ajoute la fermeture d'autres sites, Absolute, Ultimate Bet et plus récemment Doyle's Room, ainsi que l'impossibilité pour la majorité des joueurs américains de disposer de leurs fonds toujours bloqués sur FullTilt et le réseau Cereus. Les estimations sur le nombre de joueurs qualifiés ayant disputé le Main Event en 2010 oscillent autour de 3 000, soit près de la moitié du field. Si une partie de ceux-ci ne demeurent pas aux Etats-Unis et seront présents à Las Vegas, il semble évident qu'un net recul de la fréquentation des World Series et en particulier du Main Event est à redouter.

Si le nombre de participants s'avérait malgré tout supérieur à 5 000 joueurs, il s'agirait d'un excellent résultat démontrant que l'engouement pour le poker perdure malgré tout et que les WSOP conservent leur incroyable pouvoir de séduction. En dessous de 4 000 inscrits lors du Main Event, il sera temps de parler de crise tant le recul sera conséquent, touchant la vitrine du poker et signifiant un retour en arrière préoccupant...

 

registration
La grande question : combien de participants ?


Malgré ces inquiétudes légitimes qui restent au centre des préoccupations d'autres enjeux existent, plus sportifs heureusement. En premier lieu, l'inévitable identité du futur joueur des WSOP. En 2009 Jeffrey Lisandro a s'était imposé comme le maître des lieux avec trois bracelets remportés de manière spectaculaire. En 2010, il fut plus ardu de ressortir un joueur, mais Michael Mizrachi avec son succès dans le prestigieux 50 000$ et ses trois autres tables finales dont celle du Main Event avait mérité sans réelle contestation son titre de joueur de l'année des WSOP, même si Phil Ivey et Men Nguyen avait respectivement remporté leur 8e et 7e bracelet.
Il y a quelques mois la quête de Phil Ivey dans son objectif de dépasser Phil Hellmuth en aurait fait un favori, mais l'homme est en retrait depuis plusieurs mois et il est encore difficile de savoir quel va être son attitude en juin. Certains suggèrent que le grand Phil pourrait faire l'impasse sur les championnats du monde... (tout comme d'autres professionnels américains sponsorisés par les sites incriminés).

Les Américains en retrait par la force (juridique) des choses, l'édition 2011 pourrait bien être celles des Européens, régulièrement dominés lors des WSOP et réduits à quelques coups d'éclats. Depuis plusieurs années, leurs résultats sur les autres circuits importants ont pourtant clairement démontré qu'ils luttaient à armes égales avec les meilleurs joueurs des Etats-Unis, il se pourrait donc que pour la première fois, les Européens prennent le pouvoir et apparaissent en nombre dans le palmarès final !

Quant aux Français, avouons-le ils ne brillent pas réellement lors des Series, malgré quelques remarquables mais épisodiques performances. Cinq bracelets en 40 ans de WSOP pour une nation de l'importance de la France c'est désespérement peu, même si on peut par nationalisme considérer que celui obtenu par Davidi Kitai en 2008 a quelques teintes bleu-blanc-rouge. Si Vanesa Hellebuyck a de fort belle manière rejoint Gilbert Gross, Claude Cohen, Patrick Bruel et David Benyamine l'année dernière et si quelques spécialistes tricolores existent sur la scène du Convention Center (par exemple Bruno Fitoussi et sa 2e place du HORSE ou Fabrice Soulier et ses innombrables tables finales et places payées), le bilan demeure maigre... Il serait temps que notre pays obtienne des résultats en rapport avec le talent des ses meilleurs joueurs !

 

bracelets
Le rêve est à portée de main (event)


Et si Vanessa Hellebuyck fut la seule Française à remporter un bracelet, elle fut aussi la seule femme à y parvenir, qui plus est dans le "Ladies" ce qui reconnaissons-le était plutôt attendu... Il s'agit pourtant d'un enjeu important : savoir si les femmes vont réaliser des performances en rapport avec le talent des meilleures joueuses et en adéquation avec leurs résultats sur d'autres circuits, notamment l'EPT où la gente féminine a déjà signé quelques retentissants succès. Avec des joueuses de la trempe des Vanessa Rousso, Vanessa Selbst, Jennifer Harman ou Liv Boeree sans oublier les Françaises, Vanessa Hellebuyck bien sur ou encore Claire Renaut, Barbara Martinez et quelques autres, 2011 pourrait bien être l'année des femmes aux WSOP.

Des résultats féminins qui apporteraient une bouffée d'oxygéne au monde du poker qui vit une période difficile, conséquence évidemment du black friday, mais aussi d'une conjoncture économique incertaine qui voit l'existence de nombreux sites mineurs menacés et des acteurs complémentaires de la filière en difficulté. Si la progression continue du nombre de joueuses de poker se poursuivait et venait à s'amplifier grâce à plusieurs résultats significatifs de jeunes femmes emblématiques, il est indéniable que cela contriburait à apporter un peu de charme dans l'univers du jeu, mais aussi et surtout à améliorer l'image du poker et à relancer sa pratique avec l'arrivée en nombre des femmes.

Car plus que l'identité de tel ou tel vainqueur de bracelets, le véritable enjeu de ces WSOP "de crise" sera de démontrer que le poker continue de passionner des milliers de joueurs et de très nombreux fans, tout en bénéficiant de couverture télévisuelle améliorée et d'audiences satisfaisantes.

The show must go on...



Les commentaires sont strictement réservés aux membres enregistrés sur le site.
 
Le top 10 des joueurs de poker français les plus sexy ! 
Tournois de poker : le programme de janvier 
Dix succès marquants de 2011 
Dix événements clés de l'année 2011 
Bilan 2011 : les classements 
Tournois de poker : le programme de décembre 
Tournois de poker : le programme de novembre 
Superstitieux ? Moi jamais, ça porte malheur ! 
Tournois de poker : le programme d'octobre 
Dix "people" jouant au poker 
Full Tilt : à dix jours de la fin ? 
Dix événements qui ont écrit la légende du poker 
WSOP : la surprise de l'affluence ! 
10 performances Françaises aux WSOP de Las Vegas 
Ivey vs Full Tilt : l'escalade 

Retrouvez en exclusivité sur MIP les patates du poker avec Martin Vidberg :

planche numéro 1
planche numéro 2
un jeu de stratégie
le monopole des jeux
l'entrée d'un casino
poker en ligne & casinos
la future régulation
l'économie par le poker
la lutte contre l'addiction


Les portraits
La stratégie


Le blog de Fabrice Soulier
Tutoriaux vidéos
Interviews vidéos exclusives
Critiques de livres de poker
Inscrivez-vous à la newsletter


 
Chilipoker DSO saison 2



Evasion Poker