Friday 28 September
Home > Articles > Zooms > Les enjeux des WSOP

Les enjeux des WSOP


Zooms
Par David Poulenard   
Samedi, 19 Mai 2012 09:06
 Partagez


Dans quelques jours les WSOP vont débuter et le monde du poker va avoir les yeux braqués sur Las Vegas (pour ceux qui n'y seront pas) ! Chaque année, la mythique série de tournois imaginée par Benny Binion donne le la du poker mondial et oriente les décisions de nombreux acteurs majeurs du poker (médias, industriels, politiques et bien sur joueurs). Ces World Series vont être scrutés attentivement alors que plusieurs enjeux importants se dessinent...

L'affluence. Comme chaque année la participation aux World Series constitue le révélateur de la santé du poker mondial. C'est ainsi qu'en plein traumatisme post black friday alors que les scenarii les plus pessimistes circulaient, les WSOP 2011 avaient affiché une participation quasi-équivalente aux années précédentes alors que PokerStars et FullTilt, les deux principaux pourvoyeurs en joueurs qualifiés étaient dans les cordes. Avec la disparition du numéro 2 ce furent de plus des dizaines de pros sur le carreau et des dizaines de milliers de joueurs à se retrouver avec leur bankroll ou une partie de celle-ci immobilisée.

Pourtant alors que les autres tournois organisés ailleurs avaient tendance à voir leur affluence décliner, les WSOP ont tenu le choc, certains events (notamment les PLO et les petits buy-ins voyant leur participation augmenter).

Un an après, alors que la crise économique se poursuit et que les tournois ont plutôt tendance à voir le nombre d'inscrits décroître, la participation sera scrutée avec attention par tous les observateurs. Un léger repli ne sera pas considéré comme catastrophique alors que les joueurs américains ne peuvent se qualifier sur Internet que par des opérateurs mineurs, une hausse (peu probable) constituerait une agréable surprise, alors qu'une baisse significative, notamment pour le Main Event, serait préoccupante.

Anecdotique, mais néanmoins révélatrice d'une évolution du poker avec une élitisation naissante, le nombre de participants au Big One for One Drop est attendu avec curiosité. S'il s'approchait du cap de 48 joueurs fixé par les organisateurs cela tendrait à prouver que les superstars de la discipline ne se satisfont plus des buy-ins classiques, comme semble le démontrer le succès grandissant des supers high-rollers.

 

amazone_pleine
L'Amazon pleine, une image dont on ne se lasse pas !

 

Donner une image positive alors que le combat pour la légalisation du poker aux Etats Unis fait rage. Les Etats-Unis, sanctuaire du poker,sont dans une phase cruciale avec des négociations pour réguler le poker sur Internet et permettre à chacun de s'y adonner. Dans le même temps, de nombreux pays sont dans une situation similaire alors même que l'alternance politique en France y fait naître quelques craintes. Des WSOP réussis, avec une organisation sans faille, une absence de polémiques, des vainqueurs charismatiques et un intérêt fort des médias seraient autant de signaux forts pour les politiques de chaque pays les incitant à considérer le poker comme une activité noble (ou tout au moins acceptable) méritant d'être soutenue, encadrée et donc légalisée.

Dans le même ordre d'idées, en véhiculant une image attractive, le poker et les joueurs finiront par attirer de nouveaux investisseurs, générant contrats de sponsoring et rentrées d'argent salutaires. Certaines initiatives visant à améliorer l'image du poker et de ses pratiquants, comme l'instauration du dress code, vont dans ce sens.


Les résultats des joueurs français.
Avec quatre bracelets l'année dernière, 2011 s'est avérée une année exceptionelle qu'il sera difficile d'égaler. Un millésime d'autant plus remarquable que les résultats français les années précédentes étaient souvent déprimants et les victoires rares. S'il s'avère utopique d'espérer égaler les performances de cette année magique, ne pas voir un ou deux tricolores confirmer cette tendance en faisant retentir la Marseillaise constituerait une vraie déception alors que les joueurs français brillent régulièrement dans les grandes compétitions. Deux bracelets et un vrai beau deep run d'une tête d'affiche tricolore dans le Main Event semblent un objectif raisonnable pour une délégation qui a très belle allure !

 

37_fabsoul_bracelet2
Les Français qui gagnent des bracelets : jouissif !

 

La mainmise des professionnels. Tout au long de l'année, les tournois ont souvent sacré des cadors. Une tendance confirmée ces jours derniers par les SCOOP où les professionnels effectuent une véritable razzia. Plusieurs explications apparaissent. Le niveau technique des meilleurs est indéniable, le nombre de joueurs professionnels augmente chaque année et les buy-ins des tournois sont élevés rendant difficile la participation régulière des amateurs ou même des semi-professionnels. Les fields sont donc souvent constitué d'une proportion importante de professionnels talentueux.

Les WSOP sont une série de tournois à part, mélangeant amateurs et pros mais aussi buy-in réduits et élevés (l'inscription la moins chère sera à 1 000$ et la plus onéreuse à ... 1 million !). 2011 avait vu les professionnels briller, amorçant une tendance qui s'est depuis confirmée ; si cet état de fait perdurait cela tendrait à démontrer qu'un circuit à deux vitesses se développe avec ses bons côtés (des fields spectaculaires) et ses mauvais (des amateurs de moins en moins tentés de participer aux grands tournois du calendrier).


La lutte des superstars.
Une extrapolation de l'enjeu précédent, mais cette lutte devrait passionner les amateurs de poker ! Le combat pour la place (ou les places) de numéro 1 mondial fait rage, les meilleurs se disputent victoires, titres, millions de dollars et gloire dans les high rollers, les SCOOP sont les terrains de chasse déclarées de Shaun Deeb, Isildur1 et quelques autres ; autant d'éléments qui laissent augurer de sérieuses rivalités entre les meilleurs.

Si on ajoute à celà le retour de Phil Ivey, les paris monstrueux qui entourent d'éventuels succès de Tom Dwan, la lutte que se livrent les meilleurs dans la course aux bracelets avec Phil Hellmuth qui ne voudra voir personne remettre en cause son leadership ou encore la première participation d'isildur1 aux WSOP, tous les ingrédients sont réunis pour avoir du grand spectacle...

 

37_doyle_brunson
Peut-être une des dernières Series de Doyle Brunson qui tentera d'égaler Hellmuth



Les commentaires sont strictement réservés aux membres enregistrés sur le site.
 
JAQK vous présente sa nouvelle collection automne-hiver ! 
Full Tilt : affreux, sales et méchants... 
Mon Papa à moi est un gangster 
Les Tops et Flops de l'été 
Vegas pour les moins de 21 ans 
Fiona a tenté sa chance dans les casinos de Vegas... Bilan !  
Poker Face 
Pokerroom !  
Les conséquences du rachat de Full Tilt par PokerStars 
Casino Royal 
American Life 
Viva Las Vegas 
Bilan des WSOP a mi-parcours 
Les Tops et les Flops de mai 
Les différences de rake et les nouvelles rêgles des WSOP 2012  

175x120

PLAYER OF THE YEAR FRANCE


Nom
Score  
1
Bertrand
Grospellier
597.93

2
Bruno
Lopes
530.45

3
Aubin
Cazals
489.86

4
Alain
Roy
467.55

5
Tristan
Clemencon
411.16



Top 100 France


Nom
Score  
1
Bertrand
Grospellier
2811.07

2
Roger
Hairabedian
1875.99

3
Fabrice
Soulier
1850.14

4
Tristan
Clemencon
1705.34

5
Alain
Roy
1641.8