Tuesday 29 May
Home > Articles > Zooms > Superstitieux ? Moi jamais, ça porte malheur !

Superstitieux ? Moi jamais, ça porte malheur !


Zooms
Par Equipe MIP   
Mardi, 25 Octobre 2011 20:38
 Partagez

Chaque joueur a été confronté aux rituels utilisés par les joueurs superstitieux, card-guard porte-bonheur, changement de chaise après un bad beat, changement de jeu de cartes après une mauvaise série (certains vont même jusqu'à discrètement marquer les jeux pour parvenir à les faire remplacer), etc. Ces comportements chez des joueurs amateurs sont généralement amusants et revêtent un aspect irrationnel compréhensible puisqu'il s'agit d'amadouer Lady Luck. Pour autant, le circuit compte un certain nombre de professionnels qui ont recourt à ces artifices, en dépit de toute logique...

 

grigri_marsupilami

 

Michel Leibgorin, véritable encyclopédie du poker et consultant de luxe pour MadeInPoker qui a joué avec les plus grands nous en révèle quelques unes :

. SUNAR SURINDER par exemple fait toujours de la monnaie à table chez le joueur qui vient de remporter le coup…Lucky chips

. DOYLE BRUNSON n'est pas uniquement célèbre pour le 10-2 qui a lui a permis de remporter deux fois le Main Event des WSOP, il joue toujours avec un jeton protège-cartes où figure un petit fantôme baptisé Casper ! L'ayant oublié lors d'une partie il a loué l'identique à un autre joueur pour 200$ les 30 minutes. Casper a d'ailleurs été racheté 3 500$ par Howard Lederer avec une clause spéciale permettant à Doyle de conserver l'usufruit jusqu'à sa mort... In Ghost we trust.

. Si vous arrivez a une place pleine de …sucre il est probable que vous ayez été précédé a ce siège par ANGELO BESNAINOU qui pose des morceaux de sucre sur ses jetons et qui faute de morceaux se rabat sur le sucre en poudre…Sugar baby

. Au début de chaque tournoi MICKEY APPLEMAN embrasse de la main sa chaise trois fois de suite…Kiss ass.

. PHIL HELLMUTH ne joue jamais en tenue claire... Bratt is black.

. Tout le monde se souvient de la fameuse finale des WSOP en 2003 opposant Chris Moneymaker à SAM FARHA, ce dernier jouant toujours avec une cigarette éteinte aux lèvres comme à son habitude. Sauf que Sam Farha est NON-fumeur ! Il se débarrasse de sa cigarette après chaque mauvais coup et en prend une autre pour la suite des événements... Smoking Forbiden.

 

sam_farah2
Sam Farha et sa célèbre cigarette...

 

. Le cash-gamer ELIE MARCIANO, quant à lui, change sa voiture de place quand il perd un gros coup. Sans doute le souvenir d’un revirement de décision qui a transformé une session perdante en session gagnante...Back to basis

. GIUSEPPE ZARBO enfile des lunettes qui clignotent chaque fois qu’il part a tapis…Warning

. HUMBERTO BRENES lui ne joue jamais sans ses petits requins en plastique, qu’il allume sur les gros coups…Sharky

 

humberto_brenes_shark

 

. Plus récemment le monde du poker a découvert les rats de LUCIEN COHEN a l’EPT de Deauville qui l’ont amené jusqu'à la victoire !...Ratatouille

. A cette liste on peut bien évidemment rajouter l’orange de JOHNNY CHAN (amenée à l'origine pour lutter contre l'odeur du tabac), les chapeaux de NICOLAS LEVI, le stetson de HOYT CORKINS…Classic.

. Enfin comment écrire un article sur la superstition sans en nommer le "pape" incontesté, le roi du fétiche : PASCAL PERRAULT ? Citer toutes ses lubies demanderait un chapître entier mais en voici quelques unes :

-vêtir une chemise a fleur
-ne jamais lui toucher l’épaule
-ne jamais lui demander combien il a de jetons (les reporters ne compte ses jetons qu’à bonne distance !)
-ne jamais s’approcher de lui quand vous venez de bust (ondes négatives)
-ne jamais lui raconter un bad-beat avant ou durant un tournoi
-si vous le soutenez, ne jamais s’éloigner quand il est encore en course (interruption des ondes positives)
- Etc..etc…

Full service

 

pascal_perrault_allin
Quand un journaliste arrive, Pascal Perrault cache ses jetons...

Quant à Michel Leibgorin, l'auteur de l'article, il avoue faire très attention à son choix de vêtement et surtout à toujours avoir sa casquette fétiche (MadeInPoker ?)... Stupid Cupid.

Toutefois le pragmatisme des joueurs arrive parfois à vaincre les superstitions. En 1999 à Vienne, Michel Leibgorin s'est retrouvé à tapis avec sa main fétiche (10-7 offsuited) contre Daniel Negreanu qui abattu lui aussi 10-7 offsuited, sa main fétiche aussi. Les deux adversaires se sont sentis "fins"... Quelques années plus tard, Michel a demandé au Kid s'il jouait toujours cette main, celui-ci lui avoua avoir arrêté de la jouer, tout comme l'auteur, visiblement suite à quelques déculottés sanglantes. Comme quoi de temps à autres, il faut se faire une raison et changer de fétiche...


Bien sur, tout cela est très irrationnel et tient plus du folklore que d’un quelconque atout pour bien jouer au poker, mais, si grâce a ces fétiches le joueur se sent plus a son aise il pourra  développer un plus beau jeu basé sur plus de confiance en lui. Et puis peut être que ca marche… ON NE SAIT JAMAIS... Good luck !

 

michelleibgorinmadeinpoker
Michel Leibgorin et sa casquette...

 

Michel Leibgorin.

 



Les commentaires sont strictement réservés aux membres enregistrés sur le site.
 
Les enjeux des WSOP 
Les Tops et Flops d'avril 
Une vidéo avec (presque) tous les joueurs de poker français ! 
Parties clandestines à New York : une ex-serveuse raconte 
Le black friday, un an déjà : état des lieux ! 
Les Tops et les Flops de mars 
Prêts, stacking et dettes : Phil Galfond met en garde la jeune génération online 
Le top 10 des joueurs de poker français les plus sexy ! 
Tournois de poker : le programme de janvier 
Dix succès marquants de 2011 
Dix événements clés de l'année 2011 
Bilan 2011 : les classements 
Tournois de poker : le programme de décembre 
Tournois de poker : le programme de novembre 
Tournois de poker : le programme d'octobre 


Everest Poker


promo-image-284x250-teammypok-2013

extras