dimanche 11 mars

Home > Articles > Zooms > WSOP : la surprise de l'affluence !
 

WSOP : la surprise de l'affluence !


Zooms
Par David Poulenard   
Mercredi, 15 Juin 2011 10:00
 Partagez


Les WSOP ont commencé depuis près de 15 jours et les premiers bracelets ont déjà été décernés selon un rituel bien huilé. Les manifestations de joie succèdent aux gémissements désespérés des éliminés et les couloirs du Rio bruissent des échos de bad beats inlassablement ressassés alors que l'interminable file d'attente serpente devant l'immonde Poker Kitchen, la cantine des World Series. Au demeurant rien n'a changé et pourtant...

 

elky_laak_mizzi
Mizzi, ElKy et Laak à la même table, bienvenue aux WSOP !


Fin avril, un véritable cataclysme ébranlait le monde du poker ! Avec le black friday, le poker en ligne devenait soudain réellement illégal aux Etats-Unis et des millions de joueurs ne pouvaient plus accéder à leurs comptes joueurs sur les trois principaux opérateurs (PokerStars, FullTilt et Absolute). Une conséquence qui allait rapidement menacer les WSOP, PokerStars et Full Tilt étant de très loin les principaux pourvoyeurs en envoyant des milliers de qualifiés aux Series. Et comme de plus, de nombreux joueurs américains se retrouvaient avec leur bankroll bloquée (notamment sur Full Tilt), le pessimisme était de rigueur quelques jours avant l'ouverture de la Grand'Messe annuelle.

Contrairement à toute attentes, l'affluence est au rendez-vous ! Bien au contraire, les tournois programmés depuis le début bénéficient presque tous d'une hausse substantielle de leur fréquentation. Les débats s'animent entre observateurs pour tenter de comprendre les raisons de cette fréquentation inattendue. Certaines explications reviennent plus souvent avec logique :

. de nombreux joueurs américains sont sevrés de ne plus pouvoir jouer en ligne et se sont reportés sur les WSOP qui offrent de nombreux events à "petits budgets".

. malgré les événements, le poker continue sa progression, notamment en Europe et le prestige des World Series est intact.

. de nombreux pros ou semi-pros américains tentent leur va-tout. Ne pouvant plus jouer sur Internet, ils ont décidé d'investir une part importante de leur trésorerie (pour ceux qui l'ont récupéré) dans l'espoir d'obtenir un résultat notable lors de ces WSOP avant d'envisager de retrouver une activité professionnelle "normalle" en cas d'échec.

. si le black friday a interrompu les processus de qualification en ligne, ceux-ci concernaient principalement le Main Event et les tournois disputés jusqu'alors ne bénéficiaient que rarement de satellites qualificatifs.


Certains tournois ont vu leur fréquentation augmenter de plus de 20%, notamment ceux proposant des variantes avec des buy-in modérés, à l'instar de l'event 18, un tournoi de no limit holdem à 1 500$ qui a vu son affluence bondir de 35%. Un signe démontrant que l'engouement pour le poker n'est pas en recul et que de nombreux joueurs continuent d'être passionnés en s'intéressant aussi à d'autres disciplines que le seul Texas Holdem. L'event 22, un Pot Limit Omaha à 1 500$ a ainsi attiré 1 071 joueurs contre seulement 885 l'année dernière. 

 

vue_densemble
Journalistes, fans, sponsors et bien sur joueurs, ils sont tous venus...


Les médias sont toujours aussi présents, peut-être plus nombreux encore, alors que traditionnellement la première quinzaine est celle attirant le moins de journalistes. Une affluence en hausse qui est d'autant plus surprenante que le début des WSOP est traditionnellement le moins riche en joueurs étrangers, ce qui semble encore être le cas cette année. Une fois que ceux-ci vont arriver à Las Vegas, la fréquentation pourrait encore augmenter. Autre signe favorable, la fréquentation des satellites et surtout des tables de cash game connait une progression substantielle. Selon la direction du groupe Harrah's, le chiffre d'affaires générées à celles-ci connaîtraient une hausse de 12%.

Il s'avère donc que l'apocalypse redouté n'aura pas lieu et que les WSOP seront une réussite et conservent leur exceptionnel pouvoir de séduction, malgré quelques défections de joueurs-stars (Ivey notamment). Une inquiétude demeure néanmoins, le nombre de joueurs susceptibles de disputer le Main Event, la vitrine des World Series. Même si le poker continue sa progression dans le reste du monde et que de nombreux opérateurs "régulés" (notamment PokerStars et Full Tilt) offrent l'opportunité de gagner un package pour le tournoi emblématique des Series, il semble inévitable qu'une baisse de fréquentation survienne. 7 319 joueurs avaient disputé le Main en 2010, constituant la deuxième meilleure affluence de l'histoire après le pic historique de 2006 pré-UIGEA (8 773). Sans satellites en ligne aux Etats-Unis, il semble utopique d'espérer atteindre un niveau d'inscription similaire ; à 10 000$ le buy-in, le nombre de participants disposés à débourser une telle somme demeure forcément limité et même s'il se révèle en hausse il ne pourra compenser la fermeture des géants sur le territoire américain.

Premiers éléments de réponse le 7 juillet avec le début du Main Event... 


NB : quelques instants avant de publier cet article, c'est avec émotion que j'ai pu suivre la formidable victoire de Bertand Grospellier dans le 10 000$ Stud. Un sixième bracelet pour la France, glané par ElkY l'extra-terrestre, qui confirme que décidément ces WSOP commencent bien... Coverage à suivre sur madeinpoker bien sur.



Les commentaires sont strictement réservés aux membres enregistrés sur le site.
 
Le top 10 des joueurs de poker français les plus sexy ! 
Tournois de poker : le programme de janvier 
Dix succès marquants de 2011 
Dix événements clés de l'année 2011 
Bilan 2011 : les classements 
Tournois de poker : le programme de décembre 
Tournois de poker : le programme de novembre 
Superstitieux ? Moi jamais, ça porte malheur ! 
Tournois de poker : le programme d'octobre 
Dix "people" jouant au poker 
Full Tilt : à dix jours de la fin ? 
Dix événements qui ont écrit la légende du poker 
10 performances Françaises aux WSOP de Las Vegas 
Ivey vs Full Tilt : l'escalade 
Les enjeux des WSOP 2011 

Retrouvez en exclusivité sur MIP les patates du poker avec Martin Vidberg :

planche numéro 1
planche numéro 2
un jeu de stratégie
le monopole des jeux
l'entrée d'un casino
poker en ligne & casinos
la future régulation
l'économie par le poker
la lutte contre l'addiction


Les portraits
La stratégie


Le blog de Fabrice Soulier
Tutoriaux vidéos
Interviews vidéos exclusives
Critiques de livres de poker
Inscrivez-vous à la newsletter


 
Chilipoker DSO saison 2



Evasion Poker