Wednesday 23 January
Home > Articles > Le blog de Fabsoul > Les autres facettes du métier de joueur pro

Les autres facettes du métier de joueur pro


Le blog de Fabsoul
Par Fabrice Soulier   
Vendredi, 24 Février 2012 01:02
 Partagez

 

Il n’y a pas que les flips, les bad run et les cartes dans la vie : et encore heureux ! On dirait qu’il m’est impossible de gagner un peu d’argent au poker depuis mon bracelet et ma 3e place à l’EPIC… Alors je me consacre plus volontiers à d’autres facettes du métier de joueur de poker, histoire de me changer les idées et surtout, de me lancer dans d’autres activités qui me plaisent.

J’ai en effet repris les rênes de MadeInPoker il y a quelques semaines et nous travaillons sur de nouvelles idées, de nouveaux partenariats. L’équipe de rédaction de MIP est formidable et bourrée de talent : David Poulenard et Claire Renaut pour les articles et les news, Jules Pochy et Guillaume Carron (HoldemPix.com) pour la photo et les vidéos, et Steven Liardeaux pour les coverages et les interviews, l’équipe va s’agrandir bientôt et cela promet de bons moments boulot et poker en perspective…

C’est une chance de pouvoir travailler avec des proches. Ce n’est pas toujours facile de distinguer le discours pro du discours personnel mais au final je me dis que j’ai beaucoup de chance de travailler avec ces personnes qui sont aussi des amis.

L’aventure JAQK est elle aussi une histoire d’amitié. Une belle brochette de potes bourrés de talent et qui ont débarqué sur le marché du vêtement poker avec succès. Je suis naturellement fier d’être leur ambassadeur et de travailler à leurs côtés en tant que consultant : les fringues sont classes, pratiques et parfaitement adaptées aux besoins des joueurs. C’est super intéressant de les aider à trouver ce qui va être le plus pratique et confortable pour les joueurs de poker tout en travaillant sur l’identité de la marque.

fab_mazagan
Un petit détour par Mazagan, juste après Venise... Mais toujours pas de résultat !


De toute façon, il me serait impossible de m’engager dans un business auquel je ne crois pas. C’est par exemple aussi pour cela que je travaille étroitement avec la carte Aces Club player card et l’équipe de Poker Finder (une appli que je trouve vraiment formidable). Il s’agit d’une Mastercard avec plein d’avantages, qui permet aux joueurs de verser de l’argent sur un compte séparé de leur compte courant pour ensuite librement le retirer ou même le transférer à un autre joueur. Elle offre aussi le confort de ne plus se déplacer avec du cash pour partir jouer au poker à l’étranger. Un très bel outil pour les joueurs de poker. Je tire mon chapeau à cette équipe pour son sérieux et surtout pour avoir su rester réellement à l’écoute des besoins des joueurs.

Et enfin, je n'ai même pas encore mentionné mon rôle de consultant chez Everest ! La boite a été quelque peu chamboulée ces derniers temps, empêchant tout le monde de se consacrer pleinement à l'offre poker. Sauf que voilà, les supers équipes sont désormais bel et bien en place et j'ai eu le plaisir de passer quelques jours avec elles pour travailler à Boston. De vrais beaux changements sur la room sont prévus dans les semaines à venir : j'ai aussi hâte que vous !

Ceci étant dit, je vous rassure quand même, je n’ai pas l’intention de me poster dans les mois à venir derrière un bureau à gérer des feuilles de compta et des bilans prévisionnels à la chaine. Je suis un joueur de poker et joueur je resterais, c’est dans ma nature et il est des choses qui ne changent jamais. En revanche, j’en profite pour rappeler ici que le poker n’est jamais un long fleuve tranquille et qu’il peut être agréable de porter un gilet de sauvetage qui s’appelle "sécurité de l’emploi".

Je ne dis évidemment pas qu’il ne faut pas persévérer dans sa passion et se donner tous les moyens de réussir dans sa voie, je dis juste qu’il peut être bon aussi de garder une source de revenus à côté, permettant d’amortir certains méchants downswings liés à la profession. Je vois trop de jeunes qui arrêtent leurs études prématurément, pensant pouvoir devenir riche avec le poker et je dois dire que je n’aime pas trop cette idée …

J’ai récemment lu le blog de mon ami Antony Lellouche et ça n’a fait qu’appuyer mon propos. Antony est probablement l’un des meilleurs joueurs de cash game que je connaisse et pourtant, ses swings font froid dans le dos (-400k euros en quelques semaines…). Antony a des années de poker derrière lui et il arrive malgré tout à garder la tête froide, mais je n’encouragerais jamais personne à se lancer entièrement dans le poker en laissant une forme de "vie normale" derrière lui. Ce serait de la folie ; le métier est bien trop difficile.

Après, là où je mets le bémol à mon discours, c’est quand on parle des grindeurs online qui passent leur journée sur internet et dont le volume de jeu ainsi que la gestion aigüe de bankroll amortit quelque peu la variance. C’est sur que si l’on arrive à se fixer des limites dans les horaires et que l’on prend le grind online comme un travail de bureau, le poker peut fournir des résultats réguliers. Mais le piège inverse est alors de passer trop de temps devant l’écran et de ne pas arriver à se discipliner pour faire autre chose. Je connais des grindeurs qui dorment 8h par nuit et jouent le reste du temps… Au final ou est le rêve et la liberté ? Cela devient un métier très très chiant !  A quoi bon avoir de l’argent quand on n’a pas de temps pour en profiter ?

Je plaisante et grossit volontairement un peu le trait, mais je pense tout de même qu’il est également très important, pour être un bon joueur de poker, de ne pas faire que jouer et de voir d’autres horizons. C’est pour cela aussi que j’aime avoir d’autres activités en parallèle ; ça m’aère l’esprit, me fait penser à d’autres choses et fait fonctionner des parties du cerveau que le poker laisse endormies. L’imagination ou la créativité, par exemple…

En bref, jouez au poker mais ne faites pas que ça ! Parce qu’en période de bad run, si vous n’avez que le poker, vous n’aurez rien à côté pour vous changer les idées ! Allez, je vous laisse, il est temps que j’aille buster de mes prochains tournois, dont le Los Angeles Poker Classic et le WPT Bay 101 où je suis bounty ! (ça promet d’être rapide)

 

. RETROUVEZ LE BLOG DE FABSOUL SUR FABRICESOULIER.COM !

Commentaires (4)
Jegard Julien
C'est beau mais...
Par Julien (pokerbastards), February 24, 2012
Salut Fabrice, Je suis entièrement d'accord avec toi sur le fait que le poker est une discipline éprouvante et qu'il est important de faire autre chose. Mais je ne suis pas sûr que tu ne réalises pas à quel point tu es privilégié. Quand tu ne joues pas au poker, tu es rémunéré pour des jobs que tu adores et qui sont directement en rapport avec ta passion. C'est juste extraordinaire. La plus part des joueurs, quand il ne font pas que ça, ont des jobs lambda. D'autres sont carrément dans des jobs de merde et d'autres encore au chomage ou dans des situations difficiles. Je vais pas raconter ma vie ici, mais moi qui essaye de pénétrer ce milieu - pas en tant que joueur mais comme professionnel, je n'y arrive pas et pourtant, j'ai un bac, des études, une expériences pro riches et des compétences directement reliées à ce marché. Mais ça ne suffit pas, pas en France en tout cas.

Tout ça pour dire que même si on ne fait pas que ça (jouer au poker), on ne trouve pas toujours des sources d'enrichissement et de satisfactions personnelles à côté.

Allez, je te laisse, il est temps que j'aille buster de mes prochains tournois, un 5€ KO sur PS et le 1€ 100% Poker sur Everest ^^ (ça promet d'être tres rapide).
elbutti
Voilà pourquoi .....
Par elbutti, February 25, 2012
Joliment écrit ,d'une grande réalité
@ julien je pense que tu te trompes sur ce point je te cite "Mais je ne suis pas sûr que tu ne réalises pas à quel point tu es privilégié.", ça me semble incroyable d'écrire ça si tu connaissais vraiment le parcours de fabrice ,lu ses articles par ici ou par là , ou simplemnt vu dans le doc "that's poker
Combien d'annees a jouer ,combien de defaites ,avant d'obtenir ce bracelet tant désiré d'ailleurs ça serait peut etre intéréssant un bouquin " la vie d'un joueur de poker par fabrice soulier ( pour l'idee je prds 10% lol perd pas le nord le Ska )
En tout cas je trouve que tres ou trop peu de joueur ecrivent aussi franchement voilà pourquoi j'aime fabsoul
aller ondes positives a tous
AurelShen49
Encore.
Par AurelShen49, March 04, 2012
Fab, merci pour ce récit!
Encore une fois tu démontres qu'outre tes qualités de joueurs, tu as des qualités d'homme (haters gonna hate...)

J'ajouterai une seule chose :
"Fais quelques choses que tu aimes, et jamais tu n'aura à travailler" Confucius (si je ne m'abuse...)
Merci Fab ;)
brisacier benoit
...
Par brisacier benoit, August 27, 2012
Salut, je suis surpris qu'il n'y ai pas plus de réaction à cet article, nous n'avons pas beaucoup de joueurs référents français! C'est plutôt intéressant comme commentaire. Alors que tous rêvent de partager ce même parcours...


Vous devez être enregistré pour écrire un commentaire.

busy
 
Bilan de fin 2012 : au poker, le succès est relatif 
“Vous reprendrez bien une part de “désert” cher monsieur ?” 
Des WSOP 2012 à oublier... 
Los Angeles : un palmier dans le désert ! 
2011 est terminée, vive 2012 ! 
Objectif Lune !  
Blog Fabsoul : une rentrée épique 
WSOP 2011 : Enfin un bracelet ! 
Monaco, San Remo et Madrid : trois tournois au soleil et une (demi) perf' ! 
Lost in Berlin (aux portes de la TF) 
Californie and ski ! 
Deauville-Venise-Paris-LA : un mois standard ! 
PPT:une finale en demi-teinte 
Bientôt la finale du PPT ! 
WSOP 2010 : un vrai cauchemar 

175x300_sdcg



ispt banner 175x175_mip_01.2013

PLAYER OF THE YEAR FRANCE


Nom
Score  
1
Bertrand
Grospellier
913.346

2
Aubin
Cazals
648.193

3
Bruno
Lopes
584.403

4
Fabrice
Soulier
556.576

5
Philippe
Ktorza
554.291

6
Roger
Hairabedian
531.619

7
David
Benyamine
528.491

8
Alain
Roy
467.549

9
Lucille
Cailly
423.553

10
Paul
Guichard
418.656



Top 100 France


Nom
Score  
1
Bertrand
Grospellier
3067.14

2
Roger
Hairabedian
2302.1

3
Philippe
Ktorza
1974.1

4
Fabrice
Soulier
1937.73

5
David
Benyamine
1886.55

6
Aubin
Cazals
1849.51

7
Bruno
Lopes
1499.75

8
Alain
Roy
1499.29

9
Tristan
Clemencon
1420.32

10
Jean-Noel
Thorel
1399.98